French English Back Back

Comme un poisson dans l'eau.


Gaëlle Magder

Le naturisme sur une plage en été pendant les vacances, rien de plus simple : il suffit de tomber le maillot. Les centres spécialisés tels celui d’Arnaoutchot dans les Landes ou celui de Cap d’Agde en sont les fers de lance. En revanche, comment pratiquer ce mode de vie lorsque l’on est parisien, et que l’on travaille toute la journée ? Seuls quelques établissements (une piscine, un hammam et un sauna dans la capitale) ont choisi d’ouvrir leurs portes, quelques heures par semaine, à ces accros de la natation en tenue d’Adam ou d’Eve. L’entrée leur est réservée, ils peuvent s’adonner à l’aquagym ou à la plongée sous-marine et bien entendu, le voyeurisme n’est pas de mise. Les « textiles » – les adeptes du maillot de bain dans le jargon naturiste – n’ont qu’à rester dehors. Pour les amoureux du plein air, reste le « naturisme sauvage » : quelques espaces vert sur les rives de la Seine accueillent les adeptes parisiens forcenés. À leurs risques et périls ! Cette pratique, jugée exhibitionniste, est sévèrement punie par la loi. Mais il en faudrait plus pour les décourager. Depuis la création en 1950 de la Fédération Française de Naturisme par Albert Lecocq, cette pratique n’a eu de cesse de se faire une place dans une société « post-soixante-huitarde » malgré tout encore très pudique. Pour le grand public, souvent mal informé, les naturistes sont fréquemment considérés comme marginaux, exhibitionnistes et parfois même comme pervers. Alors que pour eux, c’est avant tout un art de vivre. Car à la différence des nudistes, qui se dévoilent à l’occasion sur les plages, les naturistes font de la nudité un mode de vie, une philosophie. Leur credo : l’harmonie avec la nature, le respect de soi-même et le respect des autres. Alors pas question de les confondre avec ces saunas qui ne sont qu’un prétexte à l’échangisme. Cet amalgame fréquent explique probablement pourquoi on y rencontre une majorité d’hommes. En revanche tous les âges sont concernés, même s’il est vrai que les adolescents, plus pudiques, se font plus rares. Chez nos voisins, on constate que les scandinaves, eux, s’exposent en toute impunité. Au Danemark, en Norvège et en Suède, une loi permet le droit à la nudité « dans la mesure où l’on ne dérange pas son voisin ». Et en Allemagne, on peut être nu dans de nombreux parcs et piscines publics, sans choquer personne. Encore peu connue des citadins, cette activité compte près de deux millions de pratiquants dans l’Hexagone, dont environ cinq cent en Ile-de-France. J’ai voulu savoir comment concilier l’envie de pratiquer avec les contraintes parisiennes.


 

Gaëlle Magder / Picturetank MAG0020551

Sauna naturiste mixte. Paris.

Paris, France - 15/06/2003



top