French English Back Back

Middle Classes in Africa - Cameroon


Joan Bardeletti

In 20 years’ time, 1 billion people in developing countries will belong to the world’s middle classes, ie one in six inhabitants on the planet. This population will mainly be concentrated in so-called « poor » countries, whereas at the moment it is still the symbol of western life style. This phenomenon is highly visible in South America and Asia, but remains underlying in Africa despite being the heart of development stakes in the continent. By combining a photographic and scientific approach, this project aims to understand and portray the middle classes in Africa.


 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301608

Les participants applaudissent à la fin d'un jeu de rôle pendant une séance de formation pour des personnes à fort potentiel. Mêlant fonctionnaires et cadres du secteur privé, elle organisé dans les bureaux d'une entreprise de Douala. Les femmes sont particulièrement représentées puisque cette journée vise à leur faire prendre conscience de leurs possibilités et des barrières qui empêchent leur progression. (Douala)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301645

Alice Nkom dans son bureau de Douala. Elle est une des première femme avocate d'Afrique et depuis une dizaine d'année se consacre exclusivement à la défense des homosexuels. L'homosexualité est illégal au Cameroun et peut être puni de 5 ans de prison et 30 000€ d'amende (Douala)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301677

Dans le salon de Charles Ateba Eyene. Jeune homme politique d'une quarantaine d'années, il cultive un franc parler le conduisant à dénoncer les dérives du gouvernement... tout en en faisant partie. Propriétaire de différents terrains, il se revendique de la classe moyenne, mais il est difficile d'évaluer le montant de ses revenus (Yaoundé)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301859

Un dimanche matin, un couple fait du sport le long d'un parcours de santé dans les collines de Yaoundé

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301827

L'immeuble d'habitation le plus récent de Douala vu au travers de la vitre d'un taxi. Le soir, il est difficile de s'y rendre à pied du fait de l'insécurité. De ce fait, la plupart des résidents, mélange d'expatriés à petit budget et de classes moyennes supérieures, ont une voiture.

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301700

Patrick Eshon dans le salon familial tente de consoler de consoler sa fille. Elle s'est effondré en sanglot après qu'il ait raconté comment il mangeait des chats avec ses amis quand il était étudiant à l'université (Douala)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301659

Albert Ledoux dans son bureau. A 34 ans, il est rédacteur en chef de la radio et télévision Equinox, une des plus écouté à Douala, capitale économique du pays. Vissé à son blackberry, il manage une dizaine de personnes (Douala)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301910

Albert Ledoux au maquillage avant l'émission politique "Le grand débat" qu'il anime. Encore célibataire, son travail ne lui laisse guère de temps. Il loue un appartement dans le quartier de son enfance pour environ 100€/mois . Son salaire mensuel est de 500€ (Douala)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301834

Dans le salon de Joseph Pousseu. Fonctionnaire, il dirige le service de promotion de la Femme après avoir été pendant professeur pendant plus de 30 ans. Il est membre du Rotary Club de Douala. Il a fait construire sa maison dans le quartier de Ndog Bomg, autrefois à la campagne, et aujourd'hui banlieue de Douala. Avec l'augmentation des prix de l'immobilier, il serait incapable de faire construire ici aujourd'hui (Douala)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301796

Discussion animée à propos de sexualité dans un amphithéâtre de l'université de Douala. Peggy (au centre) est lesbienne mais ces amis ne le savent pas. Elle est responsable du Genre pour ADEFHO, une association de défense des homosexuels (Douala) Pegguy (au centre avec une casquette, lesbienne, est étudiante en biologie. Elle discute ici de sexualité avec des amis qui ne connaissent pas son orientation sexuelle. Il y a 3 ans elle a fait une paralysie faciale causé par le stress de devoir cacher son homosexualité. Depuis elle porte casquette et lunette noire en permanence

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301868

Une petite fille s'amuse dans un parc d'attraction. Quelques uns se sont crées récemment au Cameroun pour répondre à un besoin de distractions nouvelles. Composé de jeux d'eau et d'attractions gonflables, installé dans le quartier chic de "Santa Barbara", il est pris d'assaut par les familles le weekend (Douala)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301837

Adonis chez lui mime sa tentative de suicide. Très croyant, il a été répudié par l'église évangéliste qu'il fréquentait car un ami l'a accusé d'homosexualité. Il alors essayé de s'électrocuter en découpant le fil de ce ventilateur. Hétéro, il milite dans une association de défense des gays, mais pense malgré tout "qu'être gay est un péché" (Douala) Adonis dans son appartement mime sa tentative de suicide. hétérosexuel, il milite pour le droit des gays mais fut exclu de son église évangélique car accusé d'être homosexuel. Il a alors tenté de se suicider.

Douala Yaounde, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301662

Franck avec toute son équipe. Directeur de travaux, il supervise ici un chantier dans un hôpital. Il a récemment repris les études pour faire un MBA. Chaque semaine il se réunit avec les autres étudiants pour développer leur réseau (Douala)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301671

Villa à louer dans une banlieue de Douala.

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301874

A 4h du matin Christine prie avant le début de sa journée. Elle travaille comme assistante sociale dans le service Sida de l'hôpital de Yaounde. Son mari, autrefois banquier, a été licencié il y a 10 ans et depuis tient une boutique près de la maison. Il ont pu devenir propriétaire car au départ de son mari, la banque a soldé leur crédit immobilier (Yaoundé)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301931

Soirée dans un bar de Douala

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301650

Sur le plateau de l'émission "Ce soir ou jamais". Un invité politique fait face à une équipe de chroniqueurs assez acides.

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301939

Michelle en plein exercice dans son club de fitness. Après avoir fait ses études en Europe, elle cherche maintenant à travailler pour une entreprise camerounaise mais a du mal à s'adapter à leur fonctionnement. Son mari a lancé sa propre entreprise il y a quelques années (Douala)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301610

Centre ville de Yaoundé à la tombée de la nuit.

Yaounde, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301799

Diner de famille chez Guy Désiré Nouboussi dans la petite ville de Buea. Il est directeur dans une petite école primaire et également agriculteur pour compléter ses revenus. il vient de se lancer dans la commercialisation des œufs de caille. Il est inquiet car son plus jeune fils s'est diplômé il y a 2 ans et ne trouve toujours pas de travail (Buea)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301733

Josiane chez elle. Elle s'est cassé le pied il y a un mois dans un accident de moto taxi. Heureusement, en tant que fonctionnaire, elle continue à toucher son salaire (Yaounde)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301661

Guy Désiré dans son jardin regarde son fils essayer de capturer une poule. Il doit la livrer à un client ce matin avant d'aller au travail, dans l'école primaire dont il a la direction (Buea)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301682

Guy Désiré avec un des professeurs de l'école primaire dont il a la charge. C'est une petite école au sein d'un camp militaire pour les enfants de soldats. Son salaire, assez faible, est de l'ordre de 200€/mois (Buea)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301793

Patrice Dem (à gauche) inspecte le chantier dont il a la charge. Il est conducteur de travaux pour une entreprise de Douala. En parallèle il suit la construction de la maison d'un ami qui travaille en France (Yaounde)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301849

Conférence de rédaction pour l'équipe de STV, une des chaine de télévision de Douala. La multiplication des médias privés et des chaines satellitaires facilite la diffusion de l'information et permet notamment aux classes moyennes d'avoir une excellente connaissance des enjeux mondiaux.

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301861

Dans un des nouveaux quartiers de Douala, tout proche du stade. Auparavant délaissé, ces terrains ont vu leur prix augmenter rapidement avec le besoin de logement de la population et en particulier des classes moyennes cherchant à s'éloigner du centre ville (Douala)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301860

Albert Ledoux anime une émission de radio consacré au début de la coupe du monde et aux chances des Lions indomptables de bien y figurer (Douala)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301853

Au tennis club de Douala. Pas trop cher, différentes couches sociales s' y côtoient : Les expatriés qui y font garder leur enfant par des nounous, les classes moyennes supérieures camerounaise, et les sparring-partners du club (Douala)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301652

Dans le centre ville de Douala, MTN, un des plus gros opérateurs de téléphonie du pays, a installé une animation pendant tout un mois. Des films sont diffusés sur le grand écran, notamment pour les classes en visite scolaire, des matchs de football ainsi que des concerts organisés pendant la coupe du Monde (Doula)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301875

Maryline (à gauche) anime un atelier de formation pour cadres alors que l'intervenante suivant prépare son intervention. A 30 ans Maryline est célibataire et gagne environ 450€/mois. Elle a pu étudier grâce aux sacrifices financiers de son père qui a permis à ses 3 filles d'aller à l'université.

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301694

Donald pose dans la cour familiale. Il est traiteur à son compte et travaille beaucoup pour des mariages. Bisexuel, il est en relation avec une femme qui ne sait rien de son penchant pour les hommes. Sa famille se pose des questions car outre sa femme, elle voit beaucoup d'hommes entrer dans son appartement tout proche (Douala)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301607

Immeuble d'habitation dans le quartier de Bonanjo (Douala)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301904

Dans les coulisses d'un défilé de mode dans le quartier chic de Bonapriso (Douala)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301871

Dans la pharmacie de Eric Sunjio, des laborantins viennent de déballer un nouveau présentoir. Eric a repris la pharmacie française qu'avait racheté son père à un français au moment de l'indépendance. C'est la plus grosse de la capitale et Eric est riche. Ses laborantins, diplômés à bac + 5, font eux partie de la classe moyenne.

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301751

Publicité pour la bière Amstel près de Buea.

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301842

Bino (au centre) est propriétaire d'un atelier de mécanique sur la route très fréquentée qui mène à Douala. Il a investi ses économies dans l'achat de taxi qu'il loue. Les chauffeurs doivent lui rapporter chaque jour 15€. Il a aujourd'hui 4 et a d'autres projets d'investissement (Bueà)

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301600

Dans un bureau du Ministère de la promotion de la femme et de la famille à Yaoundé. Dans ce bureau, 17 personnes sont censés pouvoir s'asseoir et travailler chaque jour.

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301686

Un ouvrier fabrique des moellons pour la construction de la maison d'un camerounais travaillant en France. Le rez de chaussé sera transformé en centre de fitness pour les habitants de ce quartier de Yaoundé qui autrefois populaire, s'embourgeoise peu à peu.

Douala, Cameroon - 02/06/2010

 

Joan Bardeletti / Picturetank BAJ0301654

Joseph Pousseu dans son bureau de chef de service au sein du ministère de la promotion de la femme.

Douala, Cameroon - 02/06/2010



top