French English Back Back

« En Mains Propres »


Karen Linke

Angelo vit dans le Sottoceneri, la région du Sud Tessin, en Suisse italienne. Tessinois pur souche, il est né dans le village de Stabio, il y a cinquante et-un ans.

C’est un petit paysan bio qui vit seul sur ses 12 hectares du lait de ses chèvres, de ses quelques vaches et du maintien de ses prairies sèches, à Somazzo,1000 m. d’altitude.

Auparavant, il avait des vaches et plus de chèvres, mais il s’est décidé à réduire, étant seul. Il a actuellement vingt-deux chèvres et ses trois vaches de race ancienne (Brune), Eva, Enni et Valentina pour lesquelles, une fois par an au printemps, le taureau vient « passer ses vacances chez lui ».

Je l’ai rencontré pour la première fois en été 2004, lors de péripéties dans la région, dans des circonstances plutôt hasardeuses.

Débrouillard, à contre-courant, un peu loubard, son rêve de toujours, c’était l’indépendance, la petite maison à restaurer, la ferme en quasi-autarcie. Il a trouvé, acheté et commencé la rénovation d’Alpe Prée il y a environ vingt-cinq ans, à l’époque avec sa petite-amie qui a abandonné tôt son rêve d’autarcie. Partie, jamais revenue, les conditions de vie y étant extrêmes; lui a tenu, est resté.

Dans les années 60, les parents d’Angelo déconseillèrent le métier de paysan à leur fils: „ Ne deviens jamais paysan. Ce serait le pire qui puisse t’arriver. Tu es dépendant de tout: des fluctuations météorologiques, de tes animaux, de l’état. - Étudie, fils, pour devenir ton propre chef .“ - Paysan par passion, du jamais-vu?

Bilan: après vingt-cinq ans à se fabriquer et à améliorer son petit royaume à sa mesure, où on lui fout la paix, la question se pose, à cinquante ans, de la suite. Il n’a pas de descendance, les jeunes ne s’intéressent plus à l’agriculture, qui sait ce que deviendra l’Alpe Prée? -Continuer ainsi, seul, jusqu’à la retraite? Et quelle retraite? Les revenus d’Angelo restent maigres, malgré le travail quotidien et total. -Commencer une nouvelle vie en vendant toutes ses bêtes pour pouvoir être plus libre, s’adonner à la sculpture et plus à sa copine, Roberta, belle quinquagénaire, pour ne plus être obligé de rester là-haut, 24 h/24, 7 jours/7

L’une des particularités du travail d’Angelo est qu’il fauche ses prés en partie à la faux à main. Il y est d’un côté obligé, car son terrain est accidenté; s’il ne le faisait pas, il perdrait une assez grande partie de son foin, le fourrage pour l’hiver. De l’autre, faucher à la main est une de ses activités préférées... Et, interdit de la piétiner, cette herbe! Angelo doit très souvent réparer les piquets de clôture protégeant sa prairie de la gloûtonnerie des cerfs et sangliers dévastant tout, une fois la nuit tombée. Il y va quelques fois de la veille au fusil...

Les paysans et particulièrement les petits producteurs comme lui dépendent de subventions cantonales. Pour ce faire, ils doivent appliquer des règles diverses très contraignantes d’adéquation à la maintenance et à l’élevage des bêtes — particulièrement lorsqu’il s’agit de production biologique — et sont soumis à divers contrôles — attention nous sommes en Suisse! — les uns plus rigoureux que les autres. Pour recevoir les subventions nécessaires à la maintenance de son site, Angelo est soumis à une réglementation lui dictant entre-autres à quel moment, combien de fois et quelles parties exactement de son pré il lui est permis de faucher, ou encore comment maintenir le biotope garantissant l’état de « prairie sèche»(Projet de la Confédération helvétique dès 1994 « Prairies et pâturages secs d’importance nationale »). Un exemple parmi d’autres qui illustre clairement la complexité et la rigidité régissant le monde de la paysannerie: astreint par l’administration cantonale à la date fixée d’avance pour les foins dans la région, Angelo est au fait que son pré, disposé sur le versant sud, est déjà mûr pour la fauche deux semaines avant celles de ses voisins et ladit date...

Il voit d’ailleurs d’un oeil très critique ses voisins „soi-disant paysans bio“, n’hésitant pas à laisser leurs champs s’ensauvager pour une culture prétendument extensive et éviter ainsi un surplus de travail, dans le seul but d’obtenir un maximum de subventions. ...C’est son thème de prédilection, son cheval de bataille!

Angelo est un type bien. Il a avec ce qui l’entoure un rapport instinctuel, fort, intelligent, philosophique même, comme bien de faux-solitaires. Il ne se laisse pas influencer par les courants extérieurs et continue son bonhomme de chemin, restant fidèle à lui-même, à son humour et à ses courants philosophiques personnels.

- Evviv’Angelo!


 

Karen Linke / Picturetank LIK0514033

L'alpe d'Angelo, 12 hectares à 1000 mètres d'altitude, vue depuis Cragno. 1er avril 2013, Commune de Mendrisio, Tessin.

Mendrisio, Tessin, Switzerland - 01/04/2013

 

Karen Linke / Picturetank LIK0514031

Pour se protéger des acariens qui pullulent dans le foin et le fourrage, Angelo, devenu allergique au fil des années, est obligé d'endosser un masque à gaz lorsqu'il s'occupe des ballots de foin et nourrit ses bêtes. Au début, elles ont été épouvantées par "ce monstre". Alpe Pree, Somazzo, Mendrisio, Tessin, Suisse, 1er avril 2013.

Mendrisio, Tessin, Switzerland - 01/04/2013

 

Karen Linke / Picturetank LIK0564858

 

Karen Linke / Picturetank LIK0564861

 

Karen Linke / Picturetank LIK0514042

Angelo dans l'ancienne chambre de ses parents, Stabbio, 10.07.2013, Tessin, Suisse

Mendrisio, Tessin, Switzerland - 10/07/2013

 

Karen Linke / Picturetank LIK0514056

Vue sur les 12 hectares et sur la ferme de l'Alpe Prée, propriété d'Angelo Gropetti, paysan bio. Commune de Mendrisio, Tessin, Suisse, 13 juillet 2013.

Mendrisio, Tessin, Switzerland - 13/07/2013

 

Karen Linke / Picturetank LIK0514038

Eva, Enni et Valentina, les trois vaches d'Angelo ont été surprises par l'averse et se précipitent à fond-de-train vers leur étable. Alpe Prée, Somazzo, Mendrisio, Tessin, 9 juillet 2013

Mendrisio, Tessin, Switzerland - 09/07/2013

 

Karen Linke / Picturetank LIK0514049

Angelo, suspendu à sa ramasseuse de foins. Il a abandonné la place du conducteur pour faire contre-poids à l'arrière et ainsi éviter que du foin reste sur le chemin. La remorque, en première, suit docilement son chemin.

Mendrisio, Tessin, Switzerland - 11/07/2013

 

Karen Linke / Picturetank LIK0514040

Angelo en train de vaquer aux tâches journalières, Alpe Pree, Somazzo, Mendrisio, Tessin, Suisse.

Mendrisio, Tessin, Switzerland - 09/07/2013

 

Karen Linke / Picturetank LIK0514047

Angelo, ramenant au râteau le pré fraîchement coupé, Alpe Prée, Somazzo, Tessin, Suisse, 11 juillet 2013

Mendrisio, Tessin, Switzerland - 11/07/2013

 

Karen Linke / Picturetank LIK0514043

Anciens ustensiles de cuisine en aluminium suspendus au mur de ce qui était la cuisine de la grand-mère d'Angelo dans la maison familiale à Stabbio. Tessin, Suisse, le 10 juillet 2013.

Stabbio, TESSIN, Switzerland - 10/07/2013

 

Karen Linke / Picturetank LIK0514039

Angelo au téléphone chez lui, c'est toujours après les repas de midi qu'il passe ses coups de fil. Il n'a pas internet. Tessin, 9 juillet 2013

Mendrisio, Tessin, Switzerland - 09/07/2013

 

Karen Linke / Picturetank LIK0564862

 

Karen Linke / Picturetank LIK0514036

Angelo rajustant le filet protégeant sa vigne, dont il s'occupe quand ses travaux lui en laissent le temps. Alpe Prée, Somazzo, Mendrisio, Tessin, 8 juillet 2013.

Mendrisio, Tessin, Switzerland - 08/07/2013

 

Karen Linke / Picturetank LIK0564828

 

Karen Linke / Picturetank LIK0564825

 

Karen Linke / Picturetank LIK0514050

Moment de la traite du matin. Alpe Prée, Somazzo, Mendrisio, Tessin, 12 juillet 2013.

Mendrisio, Tessin, Switzerland - 12/07/2013

 

Karen Linke / Picturetank LIK0564829

 

Karen Linke / Picturetank LIK0514034

Angelo taillant une pièce de bois (un porte-manteau à figure humaine pour sa copine), Alpe Prée, Somazzo, Mendrisio, Tessin, 1er avril 2013

Mendrisio, Tessin, Switzerland - 01/04/2013

 

Karen Linke / Picturetank LIK0564856

 

Karen Linke / Picturetank LIK0564830

 

Karen Linke / Picturetank LIK0564831

 

Karen Linke / Picturetank LIK0564863

 

Karen Linke / Picturetank LIK0564857

 

Karen Linke / Picturetank LIK0564866

 

Karen Linke / Picturetank LIK0564827

 

Karen Linke / Picturetank LIK0564871

 

Karen Linke / Picturetank LIK0514041

Travail journalier du nettoyage de l'étable des chèvres, qui prend, selon celui qui s'y exerce, de quinze minutes à une heure... Alpe Prée, Tessin, 9 juillet 2013.

Mendrisio, Tessin, Switzerland - 09/07/2013

 

Karen Linke / Picturetank LIK0514054

Après avoir traversé la forêt, les trois vaches d'Angelo, arrivées à bon port, broutent dans le pré de Cragnio tandis qu'Angelo discutte avec un de ses voisins. Tessin, Suisse, 12 juillet 2013

Mendrisio, Tessin, Switzerland - 12/07/2013

 

Karen Linke / Picturetank LIK0564865

 

Karen Linke / Picturetank LIK0564859

 

Karen Linke / Picturetank LIK0514053

Eva, Enni et Valentina, les trois vaches d'Angelo, conduites à travers la forêt de l'alpe Prée à Cragno, pour qu'elles broutent l'herbe du pré qu'il y a en location.

Mendrisio, Tessin, Switzerland - 12/07/2013



top